arpitaSinghRubriqueAside_layout

Manger la forêt

«La mobilité des cultures (miir) et de l'habitat (bboon) à l'intérieur des limites du finage est un trait marquant de la culture et de l'espace social mnong gar. Les premières changent de site tous les ans — on cultive rarement deux années de suite le même terrain —, et le village ne reste jamais au-delà de sept ans sur le même emplacement (rngool). D'où l'utilisation d'une notion spatiale (la forêt que l'on «mange») pour dénombrer les années: Nous avons mangé la forêt de la Pierre Génie Gôo désigne l'année 1949 à Sar Luk.» (Condominas 1983: 20.)

Le finage correspond aux limites d'un territoire villageois. C'est l'ensemble des terres nécessaires à la vie d'une communauté rurale. L'espace social des Mnong Gar se réduit au finage d'un village.