arpitaSinghArticleMenu_layout

Conceptualisation par prototypes
Les figuiers, du banyan au manguier

Séminaire du 29 novembre 2012

Rappelons l'exemple en forme de paradoxe illustrant la théorie des prototypes.

Even those who insist that statements such as "A robin is a bird" and "A penguin is a bird" are equally true, have to admit different hedges [distanciations, délimitateurs] applicable to statements of category membership. Thus it is correct to say that a penguin is technically a bird but not that a robin is technically a bird, because a robin is more than just technically a bird; it is a real bird, a bird par excellence. (Rosch 1978)

Tandis que les manchots, qui ont des nageoires à la place des ailes, sont néanmoins techniquement des oiseaux, les rouges-gorges qui ont des ailes sont de vrais oiseaux, des oiseaux par excellence, des oiseaux prototypiques. Rappelons que le mot «techniquement» est un hedge «délimitateur», qui introduit une réserve, une distance.

La théorie des prototypes, inventée par Eleanor Rosch, est un outil extrêmement efficace dans mes recherches sur la botanique médicale et la pharmacie ayurvédique en Inde du sud. J'emprunterai à ces recherches un exemple beaucoup plus sophistiqué que celui du rouge-gorge et du manchot illustrant la définition d'une catégorie de plantes médicinales par la mention de ses prototypes. C'est la catégorie des figuiers définie du point de vue indigène comme «les arbres à sève laiteuse et urticante». Dans cette catégorie, le banyan est un figuier «par excellence» (prototype), tandis que le manguier est «techniquement» un figuier (un membre non prototypique de la catégorie).

Dans la classification linnéenne des espèces naturelles le manguier, sous-classe des Rosidæ ordre des Sapindales (du latin sapo «savon»), n'est pas du tout classé avec les figuiers qui appartiennent à la sous-classe des Hamamelidæ et à l'ordre des Urticales (du latin urtica «ortie» < urere «brûler»). Pour le sens commun d'un voyageur européen auquel les figuiers sont familiers (bassin méditerranéen) tandis que les manguiers sont exotiques (pays tropicaux), ils n'ont rien en commun.

Par contre, dans la médecine ayurvédique, le manguier est un arbre à sève laiteuse et urticante et il est donc «techniquement» un figuier. Mais notons que la catégorie sémantique en question peut être définie de deux façons en sanskrit. La catégorie sémantique des figuiers n'est pas définie par un nom propre comme «figuier» mais par la mention d'un attribut commun kṣīra-vṛkṣa, «les arbres à sève laiteuse». Le plus souvent, cependant, elle est définie par la mention du prototype nyagrodhādi-gaṇa, «le groupe des arbres dont le membre par excellence est le Banyan».

Nous pourrons entrevoir comment ce mode de conceptualisation par prototypes détermine la structure du savoir et l'histoire des traditions savantes dans l'Inde.